FAQ : La foire aux questions !

Pourquoi est-ce que je peins sur du métal ?

J’ai toujours aimé peindre sur différents supports. Murs, bois, cuir, cartons d’emballages, palettes, tissu sans châssis, vieux rideaux : j’ai essayé beaucoup de choses, et suis fascinée par les peintures rupestres…notamment celles mises à jour par Henri Lhote dans le Tasili-n-Ajjer au Sahara algérien…En 2012, pour une exposition dans une ancienne carrière de pierres, je fais faire des châssis métalliques, le taux d’humidité des carrières étant trop important pour des supports classiques…J’avais trouvé un support qui m’apportait la résonance que je cherchais…Je voulais que le métal soit doux mais pas froid, qu’il apporte une autre profondeur à la peinture…

Quand je peins sur du métal : c’est quoi comme métal ?

Je fais plier des tôles acier de 15/10 soient 1.5 millimètres d’épaisseur. Ce sont des plaques « semi-fines » en acier brut. Je fais faire spécialement ces châssis pour moi : ils sont pliés et soudés dans les angles. Je voulais qu’ils ressemblent à un châssis de toile épais. En les pliant, j’obtiens plus qu’une « surface », j’obtiens un « objet » : il se détache ainsi du mur sur lequel il s’appuie.

C’est quoi comme peinture ?

Je peins à l’huile selon une technique des plus classiques. Question maintes fois posée : oui, l’huile adhère sur le métal. Une peinture acrylique pourrait faire un film. La peinture à l’huile, telle que je la travaille, par couches successives et solidaires, fait corps avec le support.
Je peins également à l’huile sur des panneaux de bois ou des châssis toile classique. La technique de la peinture à l’huile est en adéquation avec mon mode de fonctionnement quand je peins…

Comment l’œuvre que j’ai achetée va-t-elle vieillir ?

Elle ne va pas bouger. Plusieurs couches de vernis ont été appliquées sur l’ensemble de la surface, bords inclus. Même chose là où le métal est apparent. L’œuvre est « fixée ».

Je suis la règle du « gras sur maigre », permettant ainsi à la peinture de sécher en profondeur et de durcir. C’est la raison pour laquelle je ne crée pas « rapidement « observant parfois de longs temps de séchage entre 2 couches…Il faut que le tableau fasse aussi une partie du chemin et c’est alors une rencontre…Le vernis final ne s’applique en général qu’après une année de séchage…J’ai toujours au moins 4 à 5 tableaux sur lesquels je travaille en même temps…

Est-ce que c’est lourd ?

La masse est d’environ 13 kg/m2 : un format de 92 X 192 cm fera environ 24 kg. Ce sont les plus lourd. Sinon, on est en moyenne sur 10 kg…C’est plus lourd qu’un châssis en toile de grande taille mais par contre, ce n’est pas plus lourd que certains tableaux avec sous-verre ou encadrement…Autre particularité non négligeable, les châssis métalliques ne demandent aucun encadrement (coût et poids en moins !). Les bords sont impeccablement finis.

Comment les accrocher ?

Je propose un système d’accroche avec un tasseau en bois de 4 cm d’épaisseur (largeur du retour du châssis) de la dimension de l’œuvre en largeur. C’est ce tasseau que l’on va fixer au mur quel que soit la nature de celui-ci (avec des chevilles classiques ou des chevilles spéciales placo …ou dans une cloison en bois). Avec une perceuse, un niveau et des vis bois assez longues on fixe le tasseau sur le mur sur 2 ou 3 trous selon longueur du tableau. Une fois le tasseau en place, on vient juste poser le tableau qui s’encastre dessus. Il y a 2 petits trous dans la partie haute et pliée du châssis qui permettent d’insérer une vis de sécurité. Le châssis est ainsi fixé au tasseau…Chaque œuvre est livrée avec son tasseau…

A quoi ressemble l’envers d’une œuvre sur métal ?

L’envers est entièrement traité d’une peinture spécial métal gris anthracite et est très propre. Je dis en riant qu’on peut les stocker à la cave quand on n’a plus envie de les voir… ☺ Ils ne bougeront pas…

Quelle est l’épaisseur d’un châssis ?

Il est systématiquement de 4 cm.

Si je ne peux pas me déplacer, puis-je avoir des photos complémentaires de l’œuvre qui m’intéresse?

Oui, je vous envoie des photos complémentaires de l’œuvre qui vous intéresse par mail sur simple demande. Pour éviter les arnaques de tous types que l’on trouve sur internet, j’aime avoir les personnes intéressées de vive voix au téléphone avant l’envoi de toute photo.

Si je ne peux pas venir chercher le tableau chez vous, pouvez-vous me l’expédier ?

Oui, l’œuvre est emballée avec soin : coins de renforts en mousse, papier de soie, papier bulle, cartons de protection, et est enlevé par DHL, qui vous livre normalement dans les 24 ou 48 h. le tarif est calculé en fonction du poids et du volume du colis, il faut compter une moyenne d’une 100aine d’euros pour un tableau d’une 15aine de kilos en France Métropolitaine. Le coût du transport est donné sur le site lors de la commande.

Travaillez-vous aussi sur commande ?

Oui, notamment si l’œuvre doit être adaptée à un lieu spécifique dans un format prédéfini (un hall, une montée d’escalier, un mur entre 2 portes…). En fonction des contraintes, je vous propose plusieurs solutions techniques et esthétiques. Nous décidons en général d’un thème et je fais là aussi des propositions. Je peux travailler à partir de photos, mais dans ce cas, je préfère les faire moi-même. Le délai de livraison est donné lors du devis.

0